La carrière – SMSE

La carrière

 Très bonne fin d’année 2015 pour le village de Ste Montaine

 

projet retiré

 

 

b7b6c8_377628ca0130da3c5fd5f490a3198230.png_srz_287_211_75_22_0.50_1.20_0.00_png_srz

 

 

 

 

 

« Quand le dernier arbre aura été abattu, la dernière rivière empoisonnée et
le dernier poisson péché, alors l’homme s’apercevra que l’argent ne se mange pas ».

« Cette fameuse prophétie des indiens Cree réclame aujourd’hui toute notre attention. »

 

projet de carrière

Notre environnement est en péril !

 

L’entreprise Cassier de la Ligérienne projette l’ouverture d’une carrière de granulats au lieu-dit « Les Grands Sables » accolé au bourg de Sainte-Montaine.
La Ligérienne propriétaire de 71 hectares, exploitera dans un premier temps une zone de 23 hectares. Cette exploitation est initialement prévue pour 25 années et produirait annuellement 100.000 tonnes de granulats alluvionnaires.

Les impacts d’une telle carrière condamnent notre village à une mort lente (qui viendra s’installer à côté d’une carrière?)

Notre source de la Belle Fontaine est en grand danger !!!
Cette source alimente en eau potable de bonne qualité 4 villages (Ste Montaine, Ménétréol, Brinon-sur-Sauldre et Clémont). Contrairement à ce que vont prétendre les carriers, notre eau (grand enjeu pour le futur) sera impactée. Le carrier portera-t-il la responsabilité de la source polluée ou pourrait-il s’en tirer avec un simple « oups, on s’est trompé »?

Les besoins en eau d’une carrière (250 m3/h) vont également impacter les zones humides, reconnues très importantes pour la qualité de l’eau de la source et d’une biodiversité très spécifique. Encore un « oups, on s’est trompé« ?

La carrière est entourée de bois. Un arbre moyen a besoin de 200 à 500 l d’eau par jour ; quand le dernier arbre sera tombé… encore « oups, on s’est trompé »?

Situé en zone Natura 2000 « Sologne », choisie et protégée par l’état Français pour sa richesse en faune et flore, la carrière n’aura évidemment « aucun impact notable » sur celle-ci. « oups, on s’est trompé »?

A la fin de l’exploitation (25 ans? ou 50 ans après extension), un étang  de 9 ha  avec une masse d’eau d’environ 800 000 m3 et dont la cote du niveau de l’eau sera supérieur à la cote de sol du bourg. Vu les pluies diluviennes et les remontées de nappe de plus en plus fréquentes en période hivernale et printanière, le risque d’inondation est plus que probable (certaines maisons sont déjà équipées de pompes). Quand nous manipulerons la serpillière et la raclette ils viendront sans doute s’excuser en disant « oups, on s’est trompé »?

Ste Montaine est réputé pour son calme permettant de jouir du chant des oiseaux, qu’en sera-t-il avec des engins de chantier: pelle hydraulique, chargeur, concasseur….. à moins de 200 mètres des maisons et à 100 mètres des jardins (et non pas à 1,2 km comme le dit Mr Chauvin) sans oublier une augmentation du trafic de gros camions (8000 par an) avec bruit, vibrations et poussières.

Gros camions (dans un futur proche jusqu’à 44 tonnes!?) sur des routes à peine assez larges pour que des voitures se croisent confortablement et empruntées par des marcheurs et cyclistes (centre de vacances, clubs cyclotouristes, campeurs…): à quand le premier accident grave?? qui en portera la responsabilité ? le chauffeur???

D’un point de vue économique nous pouvons nous attendre à un chantage à l’emploi. En moyenne une carrière emploie 2,7 ouvriers sur les lieux (chiffres de la DREAL Centre). Comparé au risque de perdre le village de vacances AZUREVA et ses 15 emplois (20 000 nuitées/an) et le studio cinématographique animalier JACANA (les prises de son deviendront impossible à cause du bruit de fond permanent), impossible d’y voir un gain au niveau de l’emploi pour notre commune.

Pour qu’une carrière soit rentable la distance entre le point de livraison et le point d’extraction ne peut dépasser les 25 km (Mr Chauvin porteur du projet sur France 3), 30 km selon le schéma des carrières du Cher. Sachant qu’il y a déjà 4 carrières dans un rayon de 15 km (3 sur Brinon et 1 sur Ennordres) on se demande quels sont les grands projets envisagés dans notre secteur qui nécessiteraient une carrière supplémentaire à Ste Montaine?

Comme dans beaucoup de villages de France, les habitants de Ste Montaine font de leur mieux pour rendre leur environnement quotidien agréable à vivre, comme l’entretien et le fleurissement de leurs maisons en témoignent.
Toute carrière est une blessure béante dans l’environnement. La création de laideur n’a pas sa place à Ste Montaine !!

Voilà notre combat, soutenez-nous.

 

                                                    Une carrière de 29 ha et une excavation de 21,7 ha à proximité du bourg

 

b7b6c8_6651c87be431a45ec0d22547a8a514d0.jpeg_srz_315_205_75_22_0.50_1.20_0.00_jpeg_srzphotob7b6c8_cb841da6695c0d7e0334a05caa47a88b.jpg_srz_268_206_75_22_0.50_1.20_0.00_jpg_srz